Turpan / Tourfan - 吐魯番

Photos de Turpan / Tourfan

Présentation de Turpan / Tourfan

L’histoire de la ville de Tourfan est très ancienne. On y a en effet retrouvé les traces d’une présence humaine datant d’environ 6 000 ans. Elle était autrefois connue sous le nom de Gushi mais depuis plusieurs siècles maintenant, elle a été renommée par Tourfan (ou Turpan, Turfan) qui dans le langage du peuple turcophone des Ouïghours signifie « l’endroit le moins élevé ». Situé dans une cuvette, le point culminant de la ville est en effet inférieur à 500 mètres. Elle s’étale par ailleurs sur près de 16 000 km². Elle fait partie de la région autonome de Xinjiang et sa population est estimée à 250 000 habitants issus de plus de 20 ethnies différentes.

Les influences culturelles sont ainsi multiples. La rencontre entre la culture de l’Occident et celle de l’Orient est parfaite. Les grottes des mille Bouddhas de Bezeklik, les ruines de Jiaohe et de Gaochang sont de très beaux témoins de la riche histoire de la région. Les Monts Flamboyants font partie des sites à visiter lors de votre passage à Tourfan. Une chaleur étouffante s’en dégage mais les lieux sont devenus très populaires suite au célèbre roman Le Voyage en Occident de Wu Cheng’en. Le minaret d’Emin est la plus vieille tour islamique construite dans le Xinjiang. Elle se situe dans la ville même de Tourfan.

Plusieurs sites naturels constituent des intérêts relatifs dans la région. Le lac Aydingkol est le point le plus bas de toute la Chine. La vallée de Tuyuk vaut également le détour. Turpan est célèbre pour la culture du raisin. Le système d’irrigation des puits karez est constitué de 1 600 kilomètres de souterrain. Ils sont aujourd’hui essentiels à la survie de Xinjiang et une partie est ouverte au public. La gastronomie locale est bien sûr aussi riche que le nombre de nationalités différentes qui résident ici. Kebabs, zhuan fan et snacks typiquement Ouïghours sont servis dans les rues.

On peut accéder à Tourfan en train depuis Kashgar, Korla, Lanzhou, Liuyan et Xi’an. Le trajet dure à chaque fois plusieurs heures. Il est possible d’y aller en bus depuis Hami, Kashgar, Korla, Kuqa et Urumqi. Le trajet est également assez long. Le centre-ville de Turpan est relativement petit. Les déplacements peuvent aisément se faire à pied. Pour visiter les alentours, privilégiez les taxis. Ils sont omniprésents partout dans la ville, ce qui rend les prix très compétitifs.

Tourfan est connue pour être la ville la plus chaude de Chine. Si l’on en croit les statistiques, il y aurait dans cette région 152 jours par an où la température est supérieure à 40°C. L’air est chaud et sec. Les averses sont rares. Il faut ainsi prendre ses précautions pour se protéger correctement du soleil. Les meilleurs mois pour visiter la région sont juillet et août, en plein pendant la saison du raisin. Les paysages sont alors magnifiques.

Le raisin de Turpan

Turpan est réputé pour son raisin dans toute la Chine. Les habitants de Tourfan ont appris l’art viticole au contact des Perses rencontrés sur la Route de la Soie. Il est possible de visiter la vallée du Raisin située au nord de la ville. Différents bâtiments sommaires sont dispersés çà et là. Ce sont des séchoirs qui servent après les vendanges, c’est-à-dire au mois d’août, pour préparer les raisins secs.

Les vignes et les champs de coton sont irrigués de manière très ingénieuse, les puits karez (karez=conduite). Le système consiste à utiliser les eaux des neiges fondues du Tian shan. Des galeries souterraines amènent ensuite l’eau depuis le pied de la montagne. L’origine de cette technique reste obscure : pour certains, elle serait ancestrale et d’origine perse. Pour d’autres, elle proviendrait des chinois pendant la dynastie des Qing. Il existe plus de 1000 puits et près de 1600 kilometres de canalisations.

Les ruines de Jiaohe

A une dizaine de kilomètres de Turpan se trouve la citadelle de Jiaohe « croisée des rivières ». Elle fut construite au IIe siècle av JC. Ville fantôme, perchée sur une colline de loess, la ville était, jusqu’au Ve siècle, la capitale du royaume du peuple Jushi. Elle perdit ensuite son influence au profit du royaume de Gaochang.

Il ne reste aujourd’hui qu’un ensemble de palais, temples et habitations en ruines. Ces vestiges sculptés par le vent et le temps forment un paysage saisissant et magique, surtout le soir au soleil couchant.

Turpan / Tourfan - 吐魯番 : visites alentours

Turpan / Tourfan - 吐魯番 : tous nos circuit​s