La grande route de la Soie de Pékin à Samarcande (25 jours)

Un voyage au delà des frontières chinoises !

Bien connue de tous, la route de la Soie a permis la commercialisation de nombreux précieux chargements, et pas seulement de la soie malgré ce que l’on pourrait penser au premier abord mais aussi de l’or, des pierres , des textiles, de l’ivoire… Après la visite des grands classiques de la capitale du Nord, vous rejoindrez le point de départ de cette épopée, autrement  dit à Xi’an autrefois connue sous le nom de Chang’an, une des anciennes grandes capitales. Vous emprunterez la route ouverte par la général Zhang Qian, traverserez  les villes oasis du Gangsu, du Qinghai, mais aussi du Xingjiang pour poursuivre en Kirghizstan et en Ouzbékistan.

Vous visiterez :

25 jours en plus de 25 étapes !

C’est à Pékin que votre voyage débutera et c’est à Tashkent qu’il se terminera. Vous découvrirez lors de ce séjour ce qui fait de la Chine, un empire. Mais aussi ce qui lui a valu d’être connu connaître au cours des siècles.

Programme journalier :La grande route de la Soie de Pékin à Samarcande (25 jours) Téléchargez la brochure PDF

Jour 1 : Arrivée à Pékin ~ 1h de transfert

Arrivée à l’aéroport de Pékin dans la matinée. Accueil par votre guide chinois francophone. Transfert en véhicule privé au bel hôtel de charme Courtyard 7. Débuts des visites à Pékin, avec celle de la Cité Interdite et de la place Tian An Men, jadis lieu de résidence des empereurs chinois et centre du pouvoir politique. C’est le plus grand et le mieux préservé des ensembles architecturaux chinois. Promenade sur la place Tian An Men, de la porte de la Paix Céleste, et de la colline du charbon, d’où vous pourrez bénéficier d’une vue à 360 degrés sur Pékin. Dîner libre.

Jour 2 : Pékin (PDJ)

Départ pour la Grande Muraille à Mutianyu : construite sur 6700 km de long pour protéger l’Empire du Milieu des invasions des Barbares du Nord, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité. Montée prévue en télécabine, descente à pied. Déjeuner libre, puis visite du site des Treize tombeaux des empereurs Ming : vous atteindrez le site en empruntant la voie des Esprits, bordée de 36 statues d’animaux, puis de mandarins, militaires et civils. Retour à Pékin, passage par le stade Olympique pour voir le nid d’oiseau et le cube d’eau conçus par Herzoge et John Pauline (si vous souhaitez visiter l’intérieur du site le billet d’entrée est à votre charge sur place). Dîner libre avant d’assister à un spectacle d’opéra de Pékin.

Nuit au Courtyard 7.

Jour 3 : Pékin - train de nuit pour Xi'an (PDJ)

Visite du temple du Ciel niché dans l’immense parc de Tiantan Gongyuan, dont la majestueuse rotonde à la triple toiture est l’une des plus belles réussites de l’architecture Ming. Déjeuner chez l’habitant à la découverte des habitudes culinaires pékinoises et de la vie quotidienne du vieux Pékin. Balade ensuite en vélo pousse-pousse dans un quartier typique des Hutongs, autour des Tours du Tambour et de la Cloche en passant par un marché populaire. Visite du Palais d’Été en dehors de Pékin, ainsi que de son grand lac Kunming. Vous pourrez faire une balade en bateau sur l’étang dans l’immense parc de l’impératrice Cixi. Dîner libre, puis transfert à la gare pour votre train de nuit vers Xi’an (couchettes molles : première classe compartiment fermé, 4 lits).

Jour 4 : Xi'an (PDJ)

Arrivée à Xi’an en début de matinée. Rencontre à votre arrivée avec votre nouveau guide francophone, puis transfert à l’hôtel Grand Mercure 4*, bien situé au centre de la ville de Xi’an. Petit déjeuner. Départ pour le célèbre site de l’armée en terre cuite censée protéger le tombeau de premier empereur de Chine, Qin Shi Huangdi. Découverte émouvante des 6 000 guerriers et chevaux d’argile, grandeur nature, alignés en formation de bataille. Retour au centre ville en passant par la Tour de la Cloche et la Tour des Tambours et la Petite Pagode de l’Oie Sauvage. En soirée, en option (250RMB par personne), dîner de banquet de raviolis, spécialités locales, suivi d’un spectacle de danses et de chants de la dynastie Tang. Nuit à Xi’an.

Jour 5 : Xi'an – Lanzhou (B,L)

Visite des tombeaux Tang de Qianling et des tombeaux Han (Hanyanling). Temps libre dans le Quartier musulman ou vous trouverez de quoi manger. Ensuite transfert a la gare et train de nuit pour Lanzhou (Couchettes molles)

Jour 6 : Lanzhou – Xiahe (B,L)

Route vers Binglingsi. Excursion en bateau jusqu’aux grottes-sanctuaires des Milles Bouddhas, à travers un étonnant corridor de falaises surplombant le Fleuve Jaune et créant des paysages impressionnants de pics et de ravins encaissés. Traversée en bateau de l’autre coté du fleuve. Visite des grottes de Binglingsi, superbe ensemble de statues gravées dans des falaises de roche poreuse façonnée par les eaux. Autour de Xiahe, visite du monastère de Longwu.

Nuit à l’hôtel Baoma 3*.

Jour 7 : Xiahe – Tongren (B,L)

Visite de l’immense lamaserie de Labrang, construite en 1709. Elle abrite 1.200 moines de la secte des Bonnets Jaunes. Découverte du Temple d’Or, de l’institut de médecine tibétaine, des bibliothèques, des temples et innombrables trésors d’art bouddhique. Tour de ville et panorama depuis la colline dominant le monastère de Labrang. Route vers Tongren. Visite du monastère de Wutun réputé pour les talents artistiques de ses moines qui produisent les plus belles statues et Tangka tibétaines. Nuit à l’hôtel Rebkong.

Jour 8 : Tongren – Xining (B,L,D)

Visite du monastère de Tongren (Kumbum ou Taer Si), l’une des 6 lamaseries principales de la secte Bouddhiste des Bonnets Jaunes célèbre pour ses extraordinaires sculptures en beurre de yak. Route en véhicule privatif vers Xining à travers de jolis paysages. Visites en fonction de l’heure d’arrivée. Dîner au marché de nuit.

Nuit à l’hôtel Enraton International 4*

Jour 9 : Jiayuguan (B)

Départ matinal en TGV vers Jiayuguang. Arrivée sur l’heure de midi. Visite de la forteresse entre le désert de Gobi et monts Qilian. Surnommée « Passe imprenable sous le ciel », elle constituait la place forte et la limite occidentale de la Chine. Visite également d’une section de la muraille de Chine.

Jour 10 : Jiyauguang – Dunhuang (B,L)

Route en véhicule vers Dunhuang (environ 5 heures). Excursion vers les dunes géantes des Sables Chantants de Mingsha entourant le lac du Croissant Bleu, là où l’oasis rencontre le désert. Découverte du soleil couchant sur les dunes en route.

Nuit à l’hôtel Silk Road 5*, superbe hôtel de charme à la lisière du Désert rappelant les caravansérails.

Jour 11 : Dunhuang – Grottes de Mogao – TGV pour Turpan (B,L)

Visite des fameuses grottes de Mogao. Ces grottes s’étendent sur cinq niveaux et sur 1600 mètre sur le flanc est de la montagne Mingshan, à 25 km au sud-est de la ville de Dunhuang. Il y aurait eut jusqu’à 1000 grottes et niches, 492 sont encore visitables aujourd’hui. Elles conservent 2415 statues peintes et 45 000 m2 de fresques. C’est un des plus grands trésors architecturaux, picturaux et sculpturaux de la Chine. Transfert à la gare de Liuyuan (1h30) pour votre TGV vers Turpan (environ 4 h).

Nuit à l’hôtel Huozhou 4*.

Jour 12 : Turpan (B,L)

Découverte de la ville de Turpan, étonnante ville Oasis, 2ème lieu le plus bas du monde derrière la mer morte et l’endroit le plus chaud de Chine. Route vers les paysages grandioses des Montagnes enflammées et passage dans la vallée des raisins, un petit paradis de vignes et de treilles entourées par le désert. Découverte d’un vieux village Ouïgour dans la vallée de Tuyuk. Le petit village, encadré par les montagnes de feu, donne un bon aperçu du mode de vie traditionnel Ouïghour. Déjeuner chez l’habitant sur place. Visite d’un puit Karez, système d’irrigation du bassin de Turpan constitué d’une série de puits reliés entre eux par des canalisations souterraines qui amènent l’eau de fonte des glaciers jusqu’à l’oasis. La survie des anciennes oasis étaient complètement dépendantes de ce système. Visite également des ruines du Jiaohe, ancienne citadelle fondée par les Han pour assurer la protection de la Route de la Soie.

Repos à votre hôtel de Turpan.

Jour 13 : Turpan - Lac Tian Chi - Urumqi – Kashgar (B,L)

Le matin, route pour le lac Tianchi, un superbe lac de montagne (1900 mètres d’altitude et 90 mètres de profondeur) né de l’eau fondue de neige des hautes montagnes. Les Yourtes des kazaks s’éparpillent aux alentours. Petite randonnée autour du lac. Retour en fin d’après-midi à l’aéroport d’Urumqi pour votre vol vers Kashgar.

Transfert et installation à l’hôtel Seman à Kashgar, charmant hôtel dans l’ancien consulat russe de Kashgar.

Jour 14 : Kashgar (B,L)

Le matin, visite du fameux bazar du dimanche, et du marché aux bestiaux le plus grand et le plus impressionnant marché de toute la province du Xinjiang. L’après-midi, visite de la ville, grand carrefour ou se mélange les populations Ouïghours, Tadjiks, Kirghizes et Ouzbeks. Découverte du tombeau d’Abakh Hoja, sorte de Taj Mahal miniature ainsi que de la mosquée Id Kah semblant sortir tout droit d’Afghanistan ou du Pakistan.

Nuit à Kashgar.

Jour 15 : Kashgar – Naryn (B,L)

Après le petit déjeuner, départ vers la frontière kirghize et montée jusqu’au col de Torugart (3750 m). Passage de la frontière. Puis route pour Naryn, dans une ravissante vallée en passant par Tach Rabat. Visite du caravansérail fortifié. Continuation le long de la crête du massif d’At-Bachy jusqu’à Naryn au Nebesnie Gori Naryna.

Jour 16 : Naryn – Issyk-Koul (B,L)

Route pour le lac d’Issyk-Koul (« Lac chaud ») en passant par Kochkor. Arrivée sur les bords du lac ; le deuxième plus grand lac Alpin du monde après le lac Titicaca. Repos à la ville de Tcholpan Ata, promenade en bateau ; ou, si le temps s’y prête, détente sur la plage de sable fin.

Nuit dans la petite ville balnéaire de Tcholpan Ata dans une Guest house locale.

Jour 17 : Issyk-Kul – Bichkek (B,L)

Départ pour la capitale du Kirghizstan. Passage par la ville de Tokmak et de la Tour de Burana un gigantesque minaret. Visite du bazar oriental de Bichkek. Fin d’après midi libre. Dîner folklorique. Nuit à Bichkek au Guest House Tegri.

Jour 18 : Bichkek – Tashkent – Khiva (B,L)

Le matin, vol pour Tashkent et votre correspondance pour Ourgentch. Route vers la réserve protégé de Baday-Tugay, l’une des rares forêts de la région qui est échappé à la culture du coton. Celle-ci est très dense et constituée d’arbres, d’arbustes et de plantes résistant au sel. Arrivée en fin d’après-midi à Khiva.

Installation à l’hôtel puis temps libre pour une première découverte de Khiva. Nuit à Khiva au Orient Star Khiva 3*.

Jour 19 : Khiva (B,L)

Après le petit déjeuner, départ pour la visite de Khiva : visite du complexe architectural d’Ichan-Kala inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, de la résidence des derniers Khan : le mausolée d’Ismail Khodja, le medersa de Mohammed-Amin Khan et son minaret, le château Kukhna-Ark, la tour Kalta Minor, le mausolée Pakhlavan Mahmud, la mosquée Joumma. Déjeuner libre en cours de visite. L’après-midi, continuation des visites avec entre autres des palais comme le palais d’été Kilba Toza Bog et le palais Tach Khaouli, “le domaine de pierre”, synthèse de l’architecture de maisons urbaines et de bâtisses rurales, conçues pour la défense. Dîner typique dans une medersa.

Nuit à Khiva.

Jour 20 : Khiva – Boukhara (B,L)

Après le petit déjeuner longue route pour Boukhara, située à 450 km de Khiva. Quittant l’oasis du Khorezm, la route longe en partie le cours de l’Amou Darya et traverse les étendues sablonneuses du Kizil Kum (Sable Rouge) pour atteindre enfin les plaines cotonnières gagnées sur le désert par irrigation au moyen des eaux de la mer d’Aral. Cette opération s’avère dorénavant comme une des plus grandes catastrophes écologiques. Déjeuner libre en cours de route. Arrivée à Boukhara dans l’après-midi. L’ancienne cité caravanière formait autrefois avec Samarkand et Khiva « le Grand triangle de l’Orient ». Boukhara, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, compte 140 monuments qui témoignent de la richesse culturelle et artistique de cette ville, qui inspira nombres de grands poètes de l’Orient au IXe et Xe siècles.

Nuit à Boukhara au Helene-Oasis Boutique Hotel.

Jour 21 : Boukhara (B,L)

Après le petit déjeuner, découverte de Boukhara, cinquième ville Sainte de l’Islam. Parmi les nombreux monuments de la ville, vous découvrirez : la forteresse Ark (la citadelle vieille de 2000 ans et ancienne résidence de l’émir), le mausolée d’Ismael Samani (l’un des plus importants représentants de la dynastie des samanides). Déjeuner libre en cours de visite. Visite de l’ensemble Poi-Kalon qui comprend le minaret, la mosquée et la medersa de Miri Arab ; la medersa d’Oulougbeg édifiée en 1417, et la medersa du khan Abdalaziz, puis la mosquée Magoki Attory construite au 12 ème siècle et reconstruite au 16 ème, sur les fondations d’un temple dédié à Zorostroaste. Enfin, visite de l’ensemble Lyabi-Hauz avec ses medersas et de la mosquée Maggoki-Attar. Spectacle de danse traditionnelles avec repas à la Madrassah de Nodir Devan Begi.

Nuit à Boukhara.

Jour 22 : Bukhara - Nurata – Samarkand (B,L)

Après le petit déjeuner, départ pour Nurata ville aux portes du désert de Kizilkoum. Visite de la vieille Mosquée, ruines de la forteresse construite par Alexandre Le Grand. Déjeuner chez l’habitant dans une yourte. Balade à dos de chameaux possible dans les dunes de sable du désert de Kyzylkum. Continuation à travers le désert de Kyzylkum entre les massifs montagneux de Karataou et Aktaou vers Samarkand. Arrivée à Samarkand.

Installation au Bibikhanum Boutique Hotel.

Jour 23 : Samarkand (B,L)

Visite de Samarcande, cité légendaire de la Route de la Soie : le Gour Emir (« tombeau du souverain »), le mausolée de Tamerlan, puis l’observatoire d’Oulough Begh et le mausolée de Rukhabad qui, selon la légende, recèlerait une mèche de cheveux du prophète Mahomet. Autour de la fameuse place du Registan, admirez les trois monumentales madrasas. Après la visite de Bibi Khanum, la plus grande mosquée d’Asie centrale, avec son immense coupole bleue, passage dans le bazar de Samarcande débordant d’étals multicolores. Diner spécialité locale « Plov » et nuit à Samarkand.

Jour 24 : Samarkand - Urgut - Shakhrisabz – Samarkand (B,L)

Après le petit déjeuner, route pour Urgut en voiture. Balade dans le marché de la ville à la découverte de l’artisanat local puis vers Shakhrisabz la ville «verte» située au pied du mont Zeravchan à 658 mètres d’altitude, ville natale de Tamerlan: visite du palais d’été de Tamerlan et de la mosquée. Kok-Gumbaz (« la coupole bleue »), le mausolée de Jahangir, fils de Tamerlan, les bains datant du XVe siècle et qui fonctionnent toujours et le mausolée Gumbazi-Seidan, prévu à l’origine pour recevoir la sépulture de Tamerlan.

Retour sur Samarkand. Diner libre et nuit à Samarcande.

Jour 25 : Samarkand – Tashkent (B,L)

Transfert pour Tashkent (4-5 heures de route). Découverte de la capitale de l’Ouzbékistan, « la cité de pierre », connue depuis le IIe siècle avant J-C. comme un site fortifié. Elle était le point de départ des caravanes allant vers la vallée de Ferghana, Kashgar et la Chine. Déjeuner. Départ pour la visite de Tashkent, le Bazar Chorsu, la Mosquée Kukuldash et Khast Imom, le centre officiel religieux pour les musulmans d’Asie Centrale. Transfert à l’aéroport de Tashkent selon les horaires du vol. Fin de nos services

  • Cliquez sur les marqueurs de la carte pour visualiser le descriptif de l’étape concernée.
  • Pressez l'icône "Passer en plein écran", en haut à droite de la carte, afin d'avoir le meilleur aperçu du circuit.
  • Appuyer sur "Echap" pour quitter le mode "Plein écran" ou cliquez à nouveau sur l'icône en haut à droite.
  • Utilisez également les fonctions de zoom et ou déplacez l'icône pour passer en mode "Street View".
  • Complétez le formulaire de bas de page pour nous contacter. Un conseiller répond gratuitement à toutes vos questions.

Jacques, basé à Guilin en Chine, est votre conseiller expert pour ce circuit « grande route de la Soie ». Il répondra à toutes vos questions sur ce voyage et l’adaptera à votre mesure, en fonction de vos envies particulières et de votre budget. Contactez Jacques par email jacques.asianroads@gmail.com ou sur ce formulaire :

Formulaire de contact

Partagez votre voyage sur-mesure !

Dîtes-nous ce que vous en avez pensé...

Nos voyageurs racontent

  1. Mr et Mme NICOT – circuit de Pékin à Samarkande (26 jours)

    Mr et Mme NICOT – circuit de Pékin à Samarkande (26 jours)

    Pékin – Xi’an – Tianshui – Xiahe – Dunhuang – Turpan – Urumuqi – Kashgar – Issy Koul – Bichkek – Khiva – Bukhara – Samarkande – Tashkent

    Trois semaines sur « La Route de la Soie » de Pékin à Tashkent…

    Après l’aube de l’Empire chinois à Xi’an auprès des soldats de l’éternité, rencontre avec le bouddhisme. D’abord à Tianshui au Maiji Shan (mérite, selon la formule, le détour) puis entre Xining, Tongren et Xiahe, la tradition des pèlerinages dans les lamaseries tibétaines et l’accueil chaleureux de ces populations d’éleveurs semi-nomades.

    Projection vers l’ouest vers le désert de Gobi et retrouvailles bouddhistes à Dunhuang avant d’aborder le monde musulman des Ouïgours de Turpan à Kashgar pour sa vieille ville et son marché.

    La route vers le col de Torugart et les sommets du Kirghizistan qui font oublier l’état de la chaussée.

    Et pour finir les cités mythiques, Khiva, Boukhara et Samarcande : remparts, palais-forteresses, mosquées et medersas, mausolées : un catalogue de l’architecture et de la décoration en Asie centrale (des restaurations réussies).

    De découverte en découverte sans lassitude.

  2. Diane et Normand : Route de la soie, Tibet et Népal (27 jours)

    Diane et Normand : Route de la soie, Tibet et Népal (27 jours)

    Urumuqi – Kashgar – Lac Karakul – Urumuqi – Tian Chi – Turpan – Dunhuang – Jiayuguan – Xi’an – Xining – Lhassa – Tsetang – Gyantse – Shigatze – Tingri – Katmandou – trek Pokhara

    « Bonjour Serge,Le gros du rattrapage du retour étant fait, je viens jaser un peu avec toi.

    Mon premier bonjour est certainement pour te remercier pour ton organisation parfaite de notre séjour. Nous nous sommes retrouvés à travers cet immense pays et ses surprises, grâce à ta coordination et au dévouement de tes collaborateurs. Nous avons apprécié chaque minute de ce périple qui aurait pu être périlleux, mais qui s’est avéré un accomplissement total de nos vieux rêves. Les trois étapes, route de la soie, Tibet et Népal se bousculaient de merveilles en étonnement devant tant de splendeur.

    Je laisse tomber bien sûr les inconvénients de toutes sorties à l’étranger pour ne retenir que les plaisirs immenses que nous avons connus à fréquenter des gens intéressants, colorés, accueillants et, même dévoués. Les paysages étaient grandioses et les points d’intérêt que nous avions retenus ont tous dépassé notre imagination et forcé notre admiration.

    Le pays de Ouïghours nous a ravis. Les nuits en yourte se sont avérées un  peu fraîches, surtout celle au lac Karakul. Par contre celle au lac céleste fut charmante, grâce à l’accueil de nos hôtes et aux petits soins qu’ils nous ont apportés. A Urumqi, Sophie nous a gentiment guidés à travers le musée et nous a fait rencontré ses trop mignonnes petites filles…..

    La fin de la route de la soie a été spectaculaire avec les dunes et la muraille. Un petit bémol ici, Meiling, notre guide nous a demandé 200 yuans  de pourboire. Si j’ajoute un autre 100 pour le chauffeur, ça fait presque 50 dollars de pourboire par jour, un peu salé….C’est dommage car c’était notre meilleure guide.

    Je veux par contre saluer le dévouement et le professionnalisme de Wu Yi qui nous a fait apprécié au plus haut point ce Tibet dont nous rêvions depuis si longtemps. Il s’est montré très présent et n’a jamais lésiné sur les explications et les bons mots. Nous pourrions presque faire application pour devenir bouddhistes demain matin……

    Le Népal s’est aussi montré à la hauteur de nos attentes. Trop même car nous avions surestimé nos forces et peiné pour réussir à monter jusqu’à Poon Hills. Nous étions d’autant plus fiers d’y avoir réussi. J’aimerais avoir les coordonnées d’Olivier pour le remercier de sa parfaite organisation et lui apporter à lui aussi mes commentaires.

    J’espère t’avoir bien fait sentir notre satisfaction. Je ne pense pas cependant retourner dans vos parages car nos vieux os ne nous le permettrons plus après avoir passé à travers la liste de pays à visiter qui nous attendent. Il n’en demeure pas moins que nous garderons toujours en tête les merveilleuses images qui s’y  sont gravées et de doux souvenirs de brèves mais chaleureuses rencontres.

    Nous te souhaitons bon succès dans vos entreprises car vous contribuez à faire découvrir un pays qui semble rébarbatif au premier abord, mais rempli de surprises agréables lorsqu’on ose s’en rapprocher.

    Nos salutations et nos remerciements les plus sincères,

    Diane et Normand. »

  3. Michèle Lecluse – Circuit Route de la Soie (24 jours)

    Michèle Lecluse – Circuit Route de la Soie (24 jours)

    Shanghai – Xi’an – Xining – Tongren – Xiahe – Lanzhou – Jiayuguan – Dunhuang – Turpan – Lac Tian Chi – Urumqi – Kashgar – Osh – Ferghana Marghilan – Tashkent – Khiva – Bukhara – Samarkand – Tashkent

     » Petit kaléidoscope des merveilles de la route de la soie

    Des muriers vieux de 1400 ans ombragent la place de Boukhara; des platanes au tronc éléphantesque de 1000 ans puisent leur force au pied de la source d’Urgut; le raisin le plus sucré du monde se déguste dans la ville oasis de Turfan; au pied des dunes de Dunhuang, une espèce de peuplier inconnue en Europe, le populus diversifolia, offre des feuilles de formes différentes et plonge ses racines vingt mètres sous le sable; les poivriers dits du Sichuan s’étagent en terrasses entre blés et maïs. Nous n’étions pas prévenus: la route de la soie entre Khiva l’ouzbéque et Xian la chinoise fut une promenade botanique.
    Une promenade gourmande et chaleureuse aussi… Comment oublier le déjeuner chez l’habitant, la grande table sous la treille chargée de fruits secs et de pastèque dans un vieux village en adobe du Xinjian, le koumis (lait de jument fermenté) bu sur le bord de la route au Kirghizistan et le miel offert par les nomades occupés à monter leur yourte d’été, le canard laqué partagé avec nos guides et chauffeur avant de prendre le train de nuit pour Jiayuguan, le festin de raviolis en regardant les danseuses Tang -un peu kitch- à Xian. Et plus généralement les délices de la cuisine chinoise dégustée dans les petits restaurants et non dans les gargotes pour touristes. Pas de commentaires sur la cuisine ouzbèque pour rester diplomate. Mais le souvenir d’une pastèque et d’un pain chaud au pied d’une source et l’invitation de pique-niqueurs à partager le plov, plat national à manger avec modération.

    La route de la soie suivie durant près de quatre semaines , nous en connaissions d’avance les étapes; mais malgré moultes lectures -du « Devisement du monde » de Marco Polo à « l’Asie centrale. Histoire et civilisation » en passant par l’indispensable « Guide des civilisations de la route de la soie » d’Hervé Beaumont – , nous en ignorions les merveilles.
    Xian et ses armées de guerriers et chevaux miraculeusement retrouvées sous terre était attendue. Mais pas les grottes de Mogao, des centaines de grottes couvertes de fresques dont la réalisation par des moines bouddhistes s’est étalée entre le 4ème et le 14ème siècles. Vision trop fugitive de scènes religieuses et profanes très colorées (labours et chasses immortalisées au VIème siècle) qui appelle une révision dans les beaux livres de la bibliothèque du musée Cernuschi à Paris.
    Les villes mythiques de l’Ouzbékistan sont certes en photo dans tous les livres de géographie. Mais il faut éprouver la chaleur (42° à Khiva) et le scintillement des mosaïques bleues au coucher du soleil, l’impressionnante forêt de colonnes de bois sculpté d’une mosquée de Khiva, la douceur du thé siroté sur les bords du grand bassin ombragé de Boukhara pour dépasser les images. Que choisir ? Khiva, un rêve du passé enfermé dans ses murs crénelés, Boukhara et ses opulents bazars, Samarkand, la soif de conquête de l’islam incarnée dans ses gigantesques mosquées et medersa, restaurées à grands frais.
    Les monastères tibétains du Quinhai font rêver les Occidentaux en mal d’exotisme mais, sur place, notre regard curieux et incrédule se heurte à la ferveur des pèlerins qui se prosternent indéfiniment et à l’insouciance des jeunes nonnes qui récitent des mantras tout en jouant avec leur portable.
    La traversée du Fleuve jaune en barque est moins périlleuse que redoutée, une simple promenade pour gagner des grottes encore, mais celles de Blingling sont peuplées de statues de bouddhas et bottitshava; l’une d’elles ressemble à s’y méprendre au grand Bouddha de Bamiyan détruit par les Talibans en Afghanistan. Ultime étape avant la traversée du Kirghizistan, Kachgar la ville du pays ouïgour hésite entre moyen-âge et XXIème siècle avec ses petites maisons refermées sur des cours ombragées dans la vieille ville, ses artisans au travail avec des outils dérisoires et les vastes avenues bordées de restaurants à terrasse, le grand marché aux bestiaux du dimanche -régal pour les touristes – et les centres commerciaux de la Chine d’aujourd’hui.
    En Ouzbékistan, à proximité de Khiva. moment d’une rare intensité lors de la montée à la forteresse Ayaz Kala vieille de 2000 ans dont les restes sont figés dans le silence et la chaleur écrasante du désert. On imagine la caravane au loin qui rêve de l’ombre attendue dans la grande salle voutée encore debout.
    Dans ce voyage nous avons été constamment ballotés entre le passé et le présent, entre la solitude -devant la dune magique de Dunhuang par exemple- et la cohue des grands bazars -celui de Och qui, deux jours après notre passage, a été le lieu de heurts sanglants entre kirghizes et ouzbèques-, entre la nostalgie -l’ancienne concession française à Shanghai- et la honte du passé -l’inscription « interdit aux chiens et aux Chinois » placardée en 1903 dans un parc de cette ville- , entre le froid (-5° dans la salle à manger du dîner à l’hôtel de Xiahe, ville à 2900 mètres d’altitude) et le chaud des villes d’Ouzbekistan, entre le ravissement -les gitanes tournant autour des voitures avec de l’encens pour chasser les mauvais esprits- et l’agacement devant l’ omniprésente police ouzbèque et la tatillonne chinoise à la frontière.
    Bref un vrai voyage qui grâce à nos guides attentifs, cultivés, francophones de surcroit -une dizaine au total sur le parcours- , un parcours très étudié (4 voyages en avions, 2 trains de nuit et des milliers des km en voiture), un excellent choix d’hôtels a été un plaisir de bout en bout.
    Michèle et Claude Lécluse. »

  4. Jean-Pierre & Francine – Circuit Route de la Soie Chine (21 jours)

    Jean-Pierre & Francine – Circuit Route de la Soie Chine (21 jours)

    Pékin – Xi’an – Xining – Tongren – Xiahe – Lanzhou – Jiayuguan – Dunhuang – Turpan – Lac Tian Chi – Urumqi – Korla – Kuqa – Aksu – Kashgar – Pékin

    « Notre route de la Soie en Chine.
    Ayant pour habitude de construire nos voyages auprès d’agences locales, toujours mieux informées et surtout plus souples à nos souhaits que les agences traditionnelles, j’ai échafaudé ce voyage ‘en parallèle ‘ avec d’autres agences, et nous avons pris l’heureuse décision, avec mon épouse de partir avec Serge de China Road pour le sérieux, la réactivité à nos désirs et interrogations.

    A Serge, de China Roads, avec qui nous avons construit notre route de la soie.

    Après la baie d’Along, le Matchu Pitchu, Les temples d’Angkor, Le Taj Mahal, Samarkand et Boukhara, il nous restait Beijing sa citée interdite, la grande muraille, l’armée en terre cuite de l’empereur Qin Shi Huangdi, et la suite de la route de la soie avec ces trésors Bouddhiste et sa culture Ouïgour, pour terminer à Kashgar la dernière ville légendaire, porte de l’Asie centrale.
    Arrivée à Beijing le 22 avril, retour le 15 mai 2010.

    Après les jours d’incertitudes, causées par un volcan Islandais au nom imprononçable, les vents nous ont été favorables et nous avons pu partir comme prévu pour Beijing
    (le premier jour de la reprise des vols aériens en Europe).
    Itinéraire : Beijing-Xi’an-Xining-Tongren-Xiahe-Jiayuguan-Dunhuang-Turpan- Urumqi ((le Lac Tian Chi)-Korla-Kuqa-Aksu-Kashgar-Lac Karakul-Vallée d’Oytag-Kashgar-Beijing.
    Je remercie Serge, ainsi que Jeanne sa collaboratrice à Beijing et les cinq Guides tous différents mais dans l’ensemble bien pénétrés de leurs missions et des lieux que nous avons visités : Sébastien à Beijing, Charles et Claire à Xi’an, Yvain à Xining, à Jiayaguan un petit bémol pour Jeanne qui est un peu timide et a besoin d’expérience, mais surtout un grand merci à Sophie qui avec sa gentillesse nous a bien fait approcher la culture Ouïgour et a été tout au long du parcourt plus qu’une guide, sans oublier les chauffeurs, tous ont bien pris soin de nous. Nous avons été choyés.

    Ils ont tous été présents lors de nos arrivées dans les gares, et les aéroports quelque soit les lieux et les heures.
    Ce fût très rassurant, un sans faute, encore toute notre gratitude, ce n’est pas toujours le cas…

    Il est difficile de dire ce que nous n’avons pas aimé et de faire un classement, tout à été à la hauteur de ce que nous rêvions de connaître, de cette chimérique route de la soie, qui part de Xi’an et passe par Kashgar, pour continuer vers l’Asie Centrale !!!
    Au départ : l’incontournable grande Muraille à Jingshanling. Beijing la citée et ses temples, les Hutongs.

    Xi’an l’armée en terre cuite, la mosquée, les remparts.

    De Xining à Lanzhou les très célèbres monastères Bouddhistes de Kumbum, Wutun, Labrang. La mosquée de d’inspiration Chinoise à Linxia, les grottes aux mille Bouddhas de Binglisi.

    La forteresse de Jiayuguan qui termine la grande Muraille entre le désert de Gobi et les monts Qilian. Les superbes grottes Bouddhistes de Yulin et de Mogao.

    Les dunes de Dunhuang.

    Turpan sa belle mosquée avec son minaret sorti de l’Asie centrale, les anciennes citées de Gaochang et de Jiaohe ses étonnants Kariz, les grottes de Bezeklik et la visite d’un village Ouïgour typique dans la vallée des raisins.

    Le magnifique lac Tian Chi dans son écrin de montagnes enneigées près d’Urumqi.

    A Kuqa l’autre belle mosquée avec sa coupole couverte de mosaïques vertes, son quartier de maisons Ouïgours et dans la périphérie de belles portes de mosquées.

    Arrivée à Kashgar la mythique, la mosquée d’Id Kah, le tombeau d’Abakh Hoja, son grand Bazar International et son marché aux bestiaux, mais surtout sa vieille ville Ouïgour avec ses artisans et sa population caractéristique.

    Nous avons pris ensuite la route du Karakorom, et nous nous sommes arrêtés au marché traditionnel du lundi à Upal, avant d’atteindre le lac Karakul, et surtout au retour de passer par la vallée d’Oytag qui a conservée sa population, son environnement originel avec ses sommets enneigées et son glacier, pour terminer au musée d’Urumqi et admirer les énigmatiques momies celtes du Xinjiang.

    Retour à Beijing, visite du parc olympique (avec son nid d’oiseau).

    Vaste programme, route de légende sur 24 jours!!!
    Nous sommes revenus avec des images et des odeurs à la hauteur de nos rêves.
    L’hôtellerie a été en fonction des lieux, pour exemple, dans l’hôtel à Xiahé il n’y a pas eu d’eau, mais il n’y en avait pas non plus dans toute la ville … depuis plusieurs jours, à Togren l’hôtel Labuleng nous a fourni l’eau chaude à partir de 7h30, un autre à Kuqa, le Kuqa Hôtel nous la coupée à la même heure (ça s’équilibre !!!), alors quand on fait ce choix de périple il faut s’attendre et accepter ces situations.
    Nos préférés : le Lusongyuan, hôtel de charme, dans les Hutongs à Beijing.
    Le Silk Road hôtel, à Dunhuang de style caravansérail au pied des dunes de sable.
    Le Séman hôtel, d’ornementation Ouïgour à Kashgar.
    Dans les autres villes : les hôtels sont confortables, bien…
    La météo : Sur 24 jours.
    La pluie le premier jour dans la Citée Interdite.
    Des vents de sable à Xi’an.
    Un autre jour de pluie dans la vallée des raisins près de Turpan.
    Le froid et la neige au lac Karakul ( Le Muztangh Ata s’est découvert un instant pour nous saler, quand au Kongur, il nous à superbement ignoré enveloppé dans ses nuages.
    La vallée d’Oytag nous a quand à elle, accueillie avec des sommets enneigés, sans nuage, grandiose, fantastique!!!

    Magnifiques souvenirs, que tentent de ponctuer ces quelques photos, parmi les 2000 que nous avons faites, ( pour plus de détails, et si vous êtes séduit, voyez avec Serge…).

    Encore un grand merci à Serge.

    Nous avons aujourd’hui en Chine, une agence China Roads, que nous vous recommandons pour de prochains voyages.

    Jean-Pierre et Francine »

  5. Jean Pierre BONNEFON – Route de la Soie Chine (24 jours)

    Jean Pierre BONNEFON – Route de la Soie Chine (24 jours)

    Pékin -Xi’an – Xining – Tongren – Xiahe – Jiayuguan – Dunhuang – Turpan – Urumqi ((le Lac Tian Chi) – Korla – Kuqa – Aksu – Kashgar – Lac Karakul – Vallée d’Oytag – Kashgar – Pékin

     

    Notre route de la Soie en Chine.

    Ayant pour habitude de construire nos voyages auprès d’agences locales, toujours mieux informées et surtout plus souples à nos souhaits que les agences traditionnelles, j’ai échafaudé ce voyage ‘en parallèle ‘ avec d’autres agences, et nous avons pris l’heureuse décision, avec mon épouse de partir avec Serge de China Road pour le sérieux, la réactivité à nos désirs et interrogations.

    A Serge, de China Roads, avec qui nous avons construit notre route de la soie.

    Après la baie d’Along, le Matchu Pitchu, Les temples d’Angkor, Le Taj Mahal, Samarkand et Boukhara, il nous restait Beijing sa citée interdite, la grande muraille, l’armée en terre cuite de l’empereur Qin Shi Huangdi, et la suite de la route de la soie avec ces trésors Bouddhiste et sa culture Ouïgour, pour terminer à Kashgar la dernière ville légendaire, porte de l’Asie centrale.

    Arrivée à Beijing le 22 avril, retour le 15 mai 2010.

    Après les jours d’incertitudes, causées par un volcan Islandais au nom imprononçable, les vents nous ont été favorables et nous avons pu partir comme prévu pour Beijing. (le premier jour de la reprise des vols aériens en Europe).

    Je remercie Serge, ainsi que Jeanne sa collaboratrice à Beijing et les cinq Guides tous différents mais dans l’ensemble bien pénétrés de leurs missions et des lieux que nous avons visités : Sébastien à Beijing, Charles et Claire à Xi’an, Yvain à Xining, à Jiayaguan un petit bémol pour Jeanne qui est un peu timide et a besoin d’expérience, mais surtout un grand merci à Sophie qui avec sa gentillesse nous a bien fait approcher la culture Ouïgour et a été tout au long du parcourt plus qu’une guide, sans oublier les chauffeurs, tous ont bien pris soin de nous. Nous avons été choyés.

    Ils ont tous été présents lors de nos arrivées dans les gares, et les aéroports quelque soit les lieux et les heures.

    Ce fût très rassurant, un sans faute, encore toute notre gratitude, ce n’est pas toujours le cas…

    Avis Bonnefon ChineAvis Bonnefon Chine

    Beijing, la Citée Interdite

     

    Avis Bonnefon Chine

    Beijing – La grande muraille à Jingshanling

    Avis Bonnefon Chine

    Xi’an, les remparts, un officier de L’Empereur Qin Shi Huangdi
    – le Monastère de Wutun – une Dame Tibétaine

    Avis Bonnefon Chine

    Avis Bonnefon Chine

    Avis Bonnefon Chine

     

     

     

     

     

    Il est difficile de dire ce que nous n’avons pas aimé et de faire un classement, tout à été à la hauteur de ce que nous rêvions de connaître, de cette chimérique route de la soie, qui part de Xi’an et passe par Kashgar, pour continuer vers l’Asie Centrale !!!

     

    Au départ :

    • l’incontournable grande Muraille à Jingshanling. Beijing la citée et ses temples, les Hutongs.
    • Xi’an l’armée en terre cuite, la mosquée, les remparts.
    • De Xining à Lanzhou les très célèbres monastères Bouddhistes de Kumbum, Wutun, Labrang. La mosquée de d’inspiration Chinoise à Linxia, les grottes aux mille Bouddhas de Binglisi.
    • La forteresse de Jiayuguan qui termine la grande Muraille entre le désert de Gobi et les monts Qilian. Les superbes grottes Bouddhistes de Yulin et de Mogao.
    • Les dunes de Dunhuang.
    • Turpan sa belle mosquée avec son minaret sorti de l’Asie centrale, les anciennes citées de Gaochang et de Jiaohe ses étonnants Kariz, les grottes de Bezeklik et la visite d’un village Ouïgour typique dans la vallée des raisins.
    • Le magnifique lac Tian Chi dans son écrin de montagnes enneigées près d’Urumqi.
    • A Kuqa l’autre belle mosquée avec sa coupole couverte de mosaïques vertes, son quartier de maisons Ouïgours et dans la périphérie de belles portes de mosquées.
    • Arrivée à Kashgar la mythique, la mosquée d’Id Kah, le tombeau d’Abakh Hoja, son grand Bazar International et son marché aux bestiaux, mais surtout sa vieille ville Ouïgour avec ses artisans et sa population caractéristique.

    Avis Bonnefon Chine

    Avis Bonnefon Chine

    La mosquée de Linxia – les grottes de Binglinsi

    Nous avons pris ensuite la route du Karakorom, et nous nous sommes arrêtés au marché traditionnel du lundi à Upal, avant d’atteindre le lac Karakul, et surtout au retour de passer par la vallée d’Oytag qui a conservée sa population, son environnement originel avec ses sommets enneigées et son glacier, pour terminer au musée d’Urumqi et admirer les énigmatiques momies celtes du Xinjiang.

    Retour à Beijing, visite du parc olympique (avec son nid d’oiseau).

    Vaste programme, route de légende sur 24 jours!!!
    Nous sommes revenus avec des images et des odeurs à la hauteur de nos rêves.

    Avis Bonnefon Chine

    Les dunes de sable à Dunhuang

    Avis Bonnefon Chine

    Le lac Tian Chi

    Avis Bonnefon Chine

    Avis Bonnefon Chine Avis Bonnefon Chine

    Une mosquée de village sur la route de Korla à Kuqa – La Mosquée de Kuqa – La Mosquée Id Kah de Kashgar

    L’hôtellerie a été en fonction des lieux, pour exemple, dans l’hôtel à Xiahé il n’y a pas eu d’eau, mais il n’y en avait pas non plus dans toute la ville … depuis plusieurs jours, à Togren l’hôtel Labuleng nous a fourni l’eau chaude à partir de 7h30, un autre à Kuqa, le Kuqa Hôtel nous la coupée à la même heure (ça s’équilibre !!!), alors quand on fait ce choix de périple il faut s’attendre et accepter ces situations.

    Nos préférés :

    • Le Lusongyuan, hôtel de charme, dans les Hutongs à Beijin.
    • Le Silk Road hôtel, à Dunhuang de style caravansérail au pied des dunes de sable
    • Le Séman hôtel, d’ornementation Ouïgour à Kashgar
    • Dans les autres villes : les hôtels sont confortables, bien…

    Avis Bonnefon ChineAvis Bonnefon ChineAvis Bonnefon Chine

    Avis Bonnefon Chine

    La météo : Sur 24 jours.
    La pluie le premier jour dans la Citée Interdite. Des vents de sable à Xi’an. Un autre jour de pluie dans la vallée des raisins près de Turpan.

    Le froid et la neige au lac Karakul ( Le Muztangh Ata s’est découvert un instant pour nous saler, quand au Kongur, il nous à superbement ignoré enveloppé dans ses nuages.

    La vallée d’Oytag nous a quand à elle, accueillie avec des sommets enneigés, sans nuage, grandiose, fantastique!!!

    Avis Bonnefon ChineAvis Bonnefon ChineAvis Bonnefon ChineAvis Bonnefon Chine

    Le marché à Upal, le lac Karakul et le Muztagh Ata – La vallée d’Oytag : une habitation traditionnelle, le glacier
    Magnifiques souvenirs, que tentent de ponctuer ces quelques photos, parmi les 2000 que nous avons faites, ( pour plus de détails, et si vous êtes séduit, voyez avec Serge…).

    Encore un grand merci à Serge.

    Nous avons aujourd’hui en Chine, une agence China Roads, que nous vous recommandons pour de prochains voyages.

    Jean-Pierre et Francine.

  6. Groupe Catherine et Philippe – Route de la Soie chinoise (22 jours)

    Groupe Catherine et Philippe – Route de la Soie chinoise (22 jours)

    Pékin – Urumqi – Kashgar – Aksu – Kuqa – Turpan – Dunhuang – Jiayuguan – Zhangye – Xining – Tongren – Xiahe – Lanzhou – Pékin – Chengde

     

    Notre compte rendu de voyage :

    Coordination parfaite : nous avons été attendus et pris en charge à chaque rupture : arrivée d’avion ou de train.

    Programme : bien conçu ; journées généralement pas surchargées.

    Repas : la formule choisie (petit déjeuner inclus, mais pas les autres repas) nous convient parfaitement. Adel au Xinjiang a été de très bon conseil pour le choix des restos, des plats, et le détail des additions.

    Routes, voitures : Dans l’ensemble, les routes sont excellentes, rapides, avec parfois de bonnes surprises pour le chauffeur : tronçons d’autoroute terminés . Les voitures: confortables, sûres.

×

Connexion

S’enregistrer

Continue as a Guest

Don't have an account? Sign Up